La monnaie : synthèse

Un article du dossier Analyses > Monnaie
eMail Facebook Twitter
Màj : 14 juin 2018

Introduction

Il importe de distinguer deux fonctions fondamentales des systèmes monétaire et bancaire :

  1. la création monétaire : le " combien ? " dimension quantitative ;
  2. la répartition (ou encore l'allocation) de la monnaie créée, entre les agents économiques (ménages, entreprises privées, État) : le " à qui ou à quoi ? " dimension qualitative ;

Les modes de création et allocation monétaire déterminent l'efficacité du système. Sur base de ces deux critères, nous allons ici comparer le système actuel avec celui proposé par nous (cf. article sur le financement distributif de l'AU), et concluons par une évaluation de leurs efficiences respectives.

Fonction quantitative : création monétaire

Système monétaire actuel Système monétaire proposé
  • Banque centrale :
    • par crédits aux banques commerciales (PS : ces crédits - appelés monnaie de base - sont de plus en plus souvent gratuits et reconductibles à la demande, ce qui équivaut à des dons).
    • par achat d'actifs financiers non monétaires (principalement des Bons du Trésor).
  • Banques commerciales : par les crédits aux agents économiques (multiplication de la monnaie de base) ;
  • Via le dividende universel (U), versé (mensuellement ou annuellement) par la Banque centrale sur le compte bancaire de chaque citoyen.
  • Payante (intérêts) et à rembourser.
  • Sous forme de don (donc gratuit et non remboursable).
  • M1/M4 est moins élevé (masse monétaire globalement moins liquide).
  • M1/M4 est plus élevé (masse monétaire globalement plus liquide).
  • Taux de croissance monétaire variable et déterminé moins par la demande des agents économiques (ménages, entreprises et État) que par l'offre du secteur bancaire (banques commerciales + BC), selon des critères arbitraires favorisant les propriétaires des banquesasymétrie temporelle.
  • Taux de croissante monétaire relativement constant (seulement fonction de l'espérance de vie) symétrie temporelle.

Fonction qualitative : allocation monétaire

Système monétaire actuel Système monétaire proposé
  • Conditionnelle et inégalitaire, selon des critères arbitraires déterminés par les banques asymétrie spatiale.
  • Inconditionnelle et égalitaire symétrie spatiale.
  • Considère les entreprises privées et l'État comme des "agents économiques" au même titre que les individus [1]asymétrie spatiale.
  • Considère que seuls les individus sont des agents économiques, les entreprises et l'État n'étant que des moyens économiques utilisés par les agentssymétrie spatiale.

Efficience monétaire

Système monétaire actuel Système monétaire proposé
  • Tendance à la centralisation à l'homogénéisation écologiquement délétère ;
  • Tendance à la décentralisation à l'hétérogénéisation écologiquement optimal ;
  • Écart de richesse moyen supérieur au niveau optimal spéculation élevée système monétaire moins stable.
  • Écart de richesse moyen égal au niveau optimal spéculation faible système monétaire plus stable.